Ne pas confondre ATTENTION avec SUSPICION

Classé dans : Confusions sémantiques | 0

.

Il ne faut pas confondre s’intéresser sincèrement à quelqu’un et surveiller ses faits et gestes. Porter attention, être attentif ou attentive c’est se focaliser, c’est marquer de l’intérêt à quelqu’un ou à une situation particulière. ÊTRE sujet de l’attention de quelqu’un, de ses parents, de son patron, de ses collègues, de son conjoint, de ses enfants, est réconfortant, voire motivant, car c’est une marque de reconnaissance de soi, du fait que l’on existe, que l’on compte pour quelqu’un. Être sujet d’attention favorise la confiance en soi et fait que l’on se sent soutenu dans l’effort, dans l’épreuve, dans ses réalisations et ses progrès, cela nous permet d’aller plus loin, de nous dépasser. Un artiste qui réalise une œuvre d’art témoigne à qui veut l’entendre, que cette réalisation est le fruit de toute son attention. L’attention est une des clés de la réussite en Soi.

Quand l’attention devient l’expression d’un sentiment d’exclusivité, de possession ou de manque de confiance en l’autre ou en la situation, elle se transforme en suspicion et en désir de contrôle tels que subis par exemple par l’épouse soupçonnée d’infidélité, l’enfant surprotégé par ses parents, l’employé sous contrôle permanent du patron. L’attention, lorsqu’elle se change en surveillance dégénère rapidement en suspicion provoquant parfois de la paranoïa chez celui ou celle qui en fait l’objet. Dans ce cas le caractère mobilisateur d’une attention sincère, est transformé en une nuisance déstabilisatrice, immobilisante, voire paralysante. Celui ou celle qui en est victime se sent atteint dans sa confiance en soi ou bien, entre dans une attitude réactive provocatrice par exaspération.

En définitive, la suspicion paraît justifiée aux yeux de son instigateur puisqu’elle a provoqué les résultats qu’il s’attendait à découvrir : « Je savais bien que je ne pouvais pas lui faire confiance, j’ai bien fait de la surveiller c’est exactement ce que je soupçonnais ! » Sommes-nous des gens si importants en soi que nous obligions les autres à mériter notre confiance ?

Le Soleil dispense sa lumière avec une égale intensité sur le juste comme sur le criminel. Il n’est pas si regardant.

Lorsque nous avons été l’objet de surveillances et de suspicion a répétition dans l’enfance, dans le couple, au travail, nous finissons parfois par ne plus oser porter de marque d’attention sincère aux autres de peur que cette expression d’amour ne soit prise pour une intrusion ou un manque de confiance. Dans ce cas, la personne sujette de notre intérêt peut nous reprocher de lui montrer de l’indifférence alors que nous désirons sincèrement nous intéresser à elle.
Il en ressort souvent de l’incompréhension et parfois des conflits sans fondement. À ce point, n’est-il pas temps d’entamer ensemble un vrai dialogue inspiré par le cœur pour rétablir la vérité ?

Savoir faire preuve d’attention sincère auprès des autres c’est laisser simplement notre pureté d’intention s’exprimer librement dans une attitude attentive.

L’attention focalise l’énergie. L’intention la dirige !
blog

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *